navigation

Le nouveau blog de notre association est arrivé ! 14 juillet, 2008

Posté par avenir dans : Informations , ajouter un commentaire

Nous vous l’avions annoncé dans notre dernier article, et bien le nouveau blog est arrivé.

Vous pouvez le consulter dès à présent à l’adresse suivante : http://migennes-horizon-2014.over-blog.com  . Il vous suffit de cliquer sur ce lien pour y accéder.

Il a pour but principal de vous informer. Vous informer sur nos actions et nos projets pour notre ville. Vous communiquer des nouvelles qui pourraient être ommises ou occultées par les médias locales.  

Ce blog est mis à la disposition de tous les migennois, il est le vôtre.

Cet outil interactif a été pensé pour accueillir vos remarques, vos suggestions, votre avis sur les actions menées par la nouvelle équipe dans notre ville. Alors n’hésitez pas, venez nous y rejoindre, votre avis nous intéresse.

TOUS NOS REMERCIEMENTS 3 juin, 2008

Posté par avenir dans : Informations , ajouter un commentaire

Au moment de clore ce blog (mais toujours consultable) ouvert à l’attention de tous les Migennois, 

nous redisons notre satisfaction d’avoir pu, en 7 années de mandat, relancer de manière décisive Le développement de Notre belle Ville de Migennes. 

Nous remercions très sincèrement les 1415 électeurs qui, dans Le secret de l’isoloir, ont reconnu le travail effectué et ne se sont pas laissés abuser par les discours mensongers de nos opposants. 

A tous, nous donnons rendez-vous dans 6 ans… » 

Et très bientôt sur notre nouveau blog dont l’adresse vous sera communiquée sur celui-ci 

 

ETAT DES LIEUX DE LA COMMUNE EN MARS 2001

Posté par avenir dans : Informations , ajouter un commentaire

(Présenté en réunion du Conseil municipal, le 9 mai 2001)

 

- EXTRAITS -

…En préalable, j’indique que cet état n’est pas exhaustif…,nous l’avons réalisé par nos propres moyens, … Néanmoins, l’objectivité peut être vérifiée sur la quasi totalité des points que nous avons relevés.

 

Enfin, j’insiste sur le fait que nous avons centré notre recherche sur les critères qui permettent de savoir :

-         de quels moyens nous disposons pour répondre aux besoins des Migennois et pour développer les activités économiques et touristiques, génératrices d’emplois,  donc de commerce, d’habitations supplémentaires et de ressources nouvelles, permettant d’agrémenter la ville dans tous les aspects de la vie quotidienne : social, sécurité, environnement, sports, culture, etc… 

 

I) Quel constat faisons-nous sur le Patrimoine ?

1 – le plus criant est l’absence totale de réserve foncière pour accueillir de nouvelles entreprises, mais aussi, aujourd’hui, pour permettre les extensions des entreprises en place… 

Les demandes de terrains se faisant plus pressantes, il est nécessaire pour la ville de maîtriser les 22 hectares restants dans la zone des Grosses Terres Nord.

 

2 – Le plus urgent a été de conserver sur Migennes : 

-         l’Entreprise CHESAPEAKE dont le permis de construire était bloqué parce qu’il manquait 85 places de stationnement et qui demandait des abords propres…

Ces 2 demandes ont une solution consignée par convention avec engagement sur 10 ans .L’entreprise et ses 130 emplois restera à MIGENNES. 

 

-         l’Entreprise SASSI  qui demande à construire une autre usine, plus grande, sur un terrain suffisamment vaste pour soigner son architecture et son environnement….

Aujourd’hui, l’entreprise SASSI a obtenu satisfaction et affine son projet dans l’esprit de ce que doit être un « parc d’activités ».

 

Dans le même temps, nous avons dû relancer : 

le dossier camping « en panne » depuis plusieurs mois pour cause d’absence de décision sur les choix techniques et donc celui des entreprises…. 

Et…demander le démontage de l’antenne des ateliers de la ville, pliée en deux depuis la tempête, dont l’image dénote complètement avec les soins mis par le personnel à entretenir et ranger les matériels à l’intérieur des bâtiments !… 

 

3 le plus regrettable est …que la « direction municipale » a  laissé faire deux entorses au règlement du plan d’occupation des sols par la commune elle-même(dépôt de matériaux, serre)… 

4-le plus risqué se trouve dans l’entretien de plusieurs bâtiments….locaux situés derrière le collège P. Fourrey et ceux de la rue de la Liberté où des mesures de sécurité s’imposent… 

 

Par ailleurs, nous avons visité la plupart des autres bâtiments, propriété de la ville. 

Le constat est très lourd au niveau des travaux à y faire, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur… : 

…, la Mairie elle-même,…où …la place de l’Hôtel de Ville est à refaire, l’accueil du public manque cruellement d’intimité, et où aucune salle n’existe pour le travail des commissions

Par ailleurs, j’ai demandé … de laisser… la place de l’Hôtel de Ville pour nos visiteurs…Et pour sécuriser l’immeuble, un dispositif de veille et des portes judicieusement posées seront mis en place dans les prochaines semaines tandis qu’un coffre-fort a été installé dès les premiers jours d’avril ,pour protéger les documents et tampons officiels.

 

Concernant le matériel, 

-         le parc de véhicules semble proportionné aux besoins des différents services,… 

-         l’équipement informatique de la Mairie …donne globalement satisfaction. 

Il est cependant judicieux de prévoir aujourd’hui :l’augmentation du nombre de postes, l’extension du réseau, des liaisons intranet avec les bureaux extérieurs à la Mairie : ateliers, affaires culturelles, bibliothèque,…et des logiciels de communication entre tous les services.

-         ne cherchez pas de sonorisation dans cette salle du Conseil, il n’y en a pas. 

-         Par contre, pour enregistrer les débats, nous disposons d’un équipement hors de proportion avec les besoins,… 

Enfin, une devinette :   

       Où sont les 4 bancs donnés par la Ville jumelle de Simmern 

-         L’un deux est installé devant la bibliothèque. Et les 3 autres… sont stockés dans le magasin des ateliers !    

 

Le patrimoine de la ville, ce sont aussi les routes, les réseaux, l’éclairage public, etc… 

-         sur la voirie 

n      de gros travaux sont nécessaires, en ville et en zone industrielle.   

n      la rue semi-piétonne Roger Salengro est en « panne » depuis 1995 où sont apparues les premières dégradations. 

-         sur l’éclairage public ,… plusieurs « trous noirs »   seront éclairés dès cette année,…

-         Je ne m’étends pas sur les entrées de ville à revoir, la signalisation insuffisante, l’absence de pistes cyclables,… 

 

II -  Mon deuxième chapitre vise le Personnel. 

Quel constat avons-nous fait sur les personnes chargées de servir les Migennois et d’entretenir le patrimoine de la commune ? 

 

1- J’ai compté 130 personnes travaillant pour la ville, soit environ 105 équivalents temps plein,… 

Je confirme ce que j’ai dit à l’ensemble du personnel, le 20 mars: 

   « Nombreuses sont les personnes très qualifiées dans leur spécialité. 

   « A nous, élus, de créer les meilleures conditions pour valoriser au mieux les compétences. 

Nous avons dit aussi :  « que des changements pourront intervenir mais pas de licenciements »  et « qu’il appartient à chacun de faire correctement son travail ». 

Sept semaines plus tard, 

…la quasi totalité de l’effectif a compris le message et applique la règle selon laquelle leur mission consiste à mettre en œuvre les orientations politiques choisies par la majorité municipale en place, quelle que soit la sensibilité politique de chacun.

 

2-)Pourtant, l’ambiance générale n’a pas toujours été satisfaisante, certains, 

 élus et salariés, ne s’étant pas gênés pour dire que«  le pire allait arriver pour chaque agent »… 

 

3-) Globalement il nous semble qu’il n’y a pas trop de personnel. Seuls, quelques ajustements sont nécessaires, ici ou là… 

 

    4-) Divers disfonctionnements ont été relevés et corrigés… 

Il reste à coordonner les nombreux services …pour…accroître l’efficacité de tous. 

 

5-) Le regard jeté sur les procédures d’achats de produits, fournitures et pièces diverses m’ont permis de voir que celles-ci reposent sur la confiance accordée aux personnes qui en ont la charge.  Je les crois globalement bien assurées.

 

6-) Pour la gestion proprement dite du personnel, 

-         Les agents, particulièrement les cadres, n’ont pas de lettre de mission … 

-         La formation des agents ne semble pas très suivie. 

-         Et des entretiens périodiques sont à mettre en place pour que la notation annuelle soit expliquée et donc mieux ressentie. 

7-) Je termine ce chapitre avec le Directeur Général des Services qui pourrait être accusé de toutes les insuffisances relevées dans ce constat, puisque certaines personnes n’ont pas hésité à me dire que « le vrai Maire, c’était lui très souvent ». 

Et bien, quel qu’ait pu être son rôle ces années passées,…aujourd’hui, il assume la mission pour laquelle il est employé…

Nous comptons sur lui, comme nous comptons sur l’ensemble des cadres et de tous les agents travaillant pour la commune.

 

III -  Mon troisième et dernier chapitre a trait aux aspects financiers.     Quel est le constat sur les moyens dont notre ville dispose ? 

1 -…les Migennois s’interrogent sur la situation financière de MIGENNES.   Je le dis tout net.  A priori, elle est bonne et les fournisseurs le savent puisqu’ils sont payés régulièrement, dans les délais normaux.

 

2 – Par contre, le paiement des factures dues à la commune se fait moins régulièrement.  Cela a toujours été un point faible qu’avec mes collègues de l’opposition nous avons dénoncé de nombreuses fois. 

Un suivi plus rigoureux des paiements est indispensable, suivi qui est à faire par le comptable du Trésor, certes, mais obligatoirement aussi par les services émetteurs : eau, location de salles, restauration scolaire, en particulier.

 

3 – Au sujet de la dette de la commune, depuis des années, il nous était présenté un budget primitif avec 3 millions de francs d’emprunt, et même 4 en 1999, en nous expliquant … combien les entreprises allaient pouvoir travailler avec les chantiers correspondants. 

Or,… les sommes empruntées sont restées très en dessous …en 1996 : 2.162.000 f., en 1997 : 1.500.000 f., puis : 0 f. en 1998, 1999 et 2000.      Chaque fois, les explications données en réunion de Conseil se perdaient entre le budget supplémentaire, les travaux à réaliser, les attentes de dossiers, etc…

 

4- Concernant l’imposition, toutes taxes confondues, le niveau atteint est supérieur à la moyenne et laisse donc relativement peu de marge. 

 

5-   Les nombreux ratios financiers qui m’ont été donnés en interne et de sources extérieures … confirment la relative bonne santé financière que j’ai indiquée au début de ce chapitre

 Mais, comme pour l’imposition, de même que pour la dette ou encore pour les frais de personnel, il est indispensable d’intégrer « l’effet district » qui modifie les apparences et exige une étude supplémentaire que je n’ai pas faite. 

J’arrête ici l’analyse de la situation. 

 

IV- CONCLUSION : 

 

Monsieur MEYROUNE, vous avez dit dans cette salle, lors d’une précédente réunion, que : « la situation était nickel ». 

Je suppose que vous avez voulu dire « brillante » ? 

 

Erreur – Erreur profonde !. 

 

1er) une entreprise qui n’entretient pas ses outils et son patrimoine est rapidement condamnée. Elle ne peut plus produire et les emplois sont perdus. 

 

2) Ne pas entretenir son patrimoine pour une collectivité locale, c’est priver ses habitants des services qui leur sont dus, privation d’autant plus inadmissible quand le niveau des impôts payés par eux est sensiblement supérieur à la moyenne. 

 

3) Beaucoup plus que le volume des moyens financiers disponibles, comme d’ailleurs des moyens humains, c’est la gestion de ces moyens qu’il faut assurer. 

 

4) Les Migennois avaient raison de réclamer. 

Ils vont certainement apprécier 

-         quand ils sauront qu’aucun terrain n’est disponible pour accueillir de nouveaux emplois sur MIGENNES, d’autant que la zone de CHARMOY n’est pas prête non plus; 

-         quand ils sauront que deux entreprises en place menaçaient sérieusement de partir

-          et quand ils sauront que leurs bâtiments, leurs rues, leurs éclairages, leurs Wc publics, … ne pouvaient soi-disant pas être entretenus et sécurisés, 

alors que les moyens financiers existaient bel et bien et qu’ils n’ont pas été utilisés. 

 

5) Et pourtant, je le rappelle, et ce sera mon dernier mot : 

Avec mes collègues de l’opposition, pendant 18 ans, nous avons voté les taux d’imposition que la majorité à direction communiste d’alors a demandé

 Cette majorité a eu les moyens qu’elle voulait. 

 

Nous savons aujourd’hui que ces moyens n’ont pas été gérés.

Des retards importants ont été pris.

 Et il n’y a eu aucune vision à moyen et long terme,… laquelle, bien sûr, ne se bâtit pas à coup de motion, de vœu ou de gesticulation !

 

« Faire mieux pour MIGENNES » ? 

Oui, Mesdames et Messieurs, assurément, nous le pouvons, 

au delà même de tout ce que nous pensions ! 

 

Merci de votre attention.   

 

Pour les Conseillers municipaux de la liste « Faire mieux pour Migennes » : 

Roland CHAUSSY – Premier Adjoint au Maire. 

 

 

Commentaires sur les comptes administratifs de 2007

Posté par avenir dans : Informations , ajouter un commentaire

Conseil municipal du 23 avril 2008.

————————— 

 

Chers collègues, 

 

Ces comptes de l’exercice 2007 clôturent les sept années de gestion de la Commune sous la direction de Monsieur Boucher, Maire, pendant lesquelles j’ai assumé la responsabilité d’Adjoint chargé des affaires financières. 

 

Je tiens à assumer jusqu’au bout cette responsabilité. 

Pour ce faire, je veux corriger certaines allégations mensongères, volontairement orientées pour « faire peur ». Je veux aussi rassurer, puisqu’il en est besoin, les nouveaux élus de la nouvelle majorité, peu ou pas informés des mécanismes comptables d’une collectivité territoriale. 

 

Je m’appuierai pour cela sur « l’analyse financière rétrospective » qui permet, chaque année, de comparer les réalités comptables du dernier exercice avec celles des années passées, et de prendre les meilleures décisions possibles pour l’avenir, compte tenu des projets en cours. 

Les comptes administratifs affichent les résultats de la gestion d’une année. 

La phase décisive reste la construction des budgets primitifs, phase au cours de laquelle il faut trouver le bon équilibre entre : 

-         en recettes,l’évolution voulue pour les taux d’imposition, les subventions collectées et le niveau des emprunts que l’on ne veut pas dépasser

-         Et, en dépenses, les coûts d’entretiens à faire et le montant des investissements que l’on peut réaliser

 

C’est en suivant scrupuleusement ces règles que nous avons géré les affaires de la Commune durant tout le mandat.

 

De cette analyse financière rétrospective, j’ai retenu 3 points. 

 

1er point) Les courbes présentées en page 6 de votre document montre une variation des dépenses de fonctionnement plus rapide que celle des recettes. 

 

Attention, ce sont là des indices de variation à partir d’une base 100 en 1997. 

En valeur, les recettes de fonctionnement ont toujours été supérieures aux dépenses. 

Si je n’ai pas d’observation à faire côté recettes (page 5), côté dépenses (page 4),   2 évolutions au moins, doivent être rappelées : 

-         le poste « charges à caractère général » subit une augmentation sensible à partir de 2002 du fait de l’obligation de comptabiliser en fonctionnement certaines dépenses d’entretien, sans récupération de 15 % de TVA, alors qu’elles pouvaient l’être en investissement les années précédentes avec récupération de cette TVA, d’où un alourdissement substantiel de ce chapitre (travaux et TVA), 

-         Et, les « charges exceptionnelles » comprennent quasi exclusivement les subventions du budget général au Camping et surtout au PACB, pour couvrir les annuités d’emprunts afférant à ces Services. 

Ainsi, depuis 2003, les investissements faits pour le camping et le PACB pèsent indirectement sur le fonctionnement du budget général. 

Ce poids est de 3.16 % en moyenne pour les années 2003 à 2007. 

Reportés sur la courbe de la page 6, on voit alors que les dépenses ont évolué moins vite que les recettes en 2003 et 2006, et très peu en plus en 2004 et 2005. 

Pour 2007, outre les 3.16 % à retirer, les frais de personnel font augmenter la courbe de 6 points au lieu de 3 en 2006. La différence avec la variation des recettes n’est plus que de 3 points environ. 

 

Vous voyez donc que ces écarts de variation ont des explications simples. 

En 2008, les 2 courbes doivent se rapprocher l’une de l’autre et peut-être même s’inverser légèrement si les subventions à venir sont encaissées dans l’année. 

 

 

2eme point -) Mon 2eme point vise les résultats d’exercices  (page 7). 

 

Le « résultat net théorique », dernière colonne à droite, représente ce que la partie fonctionnement de nos comptes génère comme possibilités d’investissement. 

Il comprend les amortissements et le virement de la section fonctionnement à la section investissement.    C’est l’autofinancement. 

 

Après avoir traduit en euros les francs d’avant 1997, j’observe que : 

-         de 1995 à 2000, le résultat moyen a été de ……..:    321 000 €/ an. 

-         tandis que de 2001 à 2007, il a été de …………..  :    405 403 €/ an. 

 

C’est donc 84 403 € de plus, ou 26 % que nous avons dégagés chaque année pour autofinancer des investissements dans la Ville, soit près de 600 000 euros en 7 ans ! 

 

Ceci explique que la marge d’autofinancement, présentée page 8 du document, est restée toujours très supérieure à ce qu’elle a été de 1988 à 1996 ! 

 

 

3eme point-) Enfin, mon 3eme point concerne la dette

 

D’abord la dette totale : celle qui apparaît en 1ere ligne du tableau de la page 9. 

Tous emprunts confondus, donc y compris Camping et surtout le PACB : au 1er janvier 2007, elle s’élevait à 5 640 628 euros. 

Les annuités 2007 étant payées, au 1er janvier 2008, ce n’est plus que 4 798 285 euros. 

Comparons avec quelques années antérieures, après conversion en euros 2007 : 

               -  1989………………=   7 699 061 ,    soit  + 2 900 776  euros 

               -  1997………………=   5 685 367 ,       «   +    887 082     «  

               -  1998…………….. .=   5 291 311 ,       «   +    493 026     «   

 

Voilà une autre réalité !   Nous sommes toujours restés en deçà des chiffres des années 97 et 98 et c’est ce que nous avons écrit.

 

Ensuite, concernant l’annuité de cette dette, voir la page 4, en 2007, nous avons payé 698 588.40 euros sur le Budget général, auxquels s’ajoutent 18 894.29 euros pour le Camping et 124 860.82 euros pour le PACB, soit au total : 

842 343.51 euros.    L’annuité totale 2008 passera à 874 994 euros. 

 

Or, toujours page 4, vous voyez qu’en 1997 et 1998 les seules annuités du Budget général étaient supérieures.

 

 

Enfin, la dette s’apprécie dans le temps. 

La durée des emprunts est un choix de gestion essentiel. Elle doit être fonction de la durée de vie des projets à financer. Elle peut l’être aussi en fonction des encours. 

 

Or, précisément, si l’annuité a augmenté de 32 651 de 2007 à 2008, celle-ci va diminuer de 105 596 euros en 2009, avec l’expiration de 3 emprunts et diminuera encore de 113 419 euros en 2010, avec la fin de 4 autres emprunts. 

 

Ainsi, en 2 ans, l’annuité totale va chuter de 219 015 euros, soit 33 % de sa valeur actuelle.  Ceci laisse une grande marge de manœuvre pour les exercices futurs, ce qui est, là encore, contraire à ce que Messieurs Meyroune et Prévost ont répété dans les halls d’immeubles et ailleurs…

 

 En CONCLUSION de mon propos, je réaffirme ce que nous avons dit et écrit : 

      - Durant notre mandat, nous avons investi chaque année, 3.14 fois plus que pendant le mandat précédent. 

      - Nous avons fait 39 % d’entretien en plus, également chaque année. 

      - Le patrimoine de la Ville s’est accru de 2.76 millions d’euros par an. 

      - la dette est restée inférieure à ce qu’elle a été en 97 et 98. 

      - les taux communaux et intercommunaux cumulés de nos 4 taxes locales ont évolué 2 fois moins vite en 7 ans que pendant le mandat précédent. 

     - et la situation financière de la Ville de Migennes, début 2008, est parfaitement saine. 

 

Les vrais chiffres sont là, inscrits à jamais pour la postérité. 

Toute allégation contraire n’est que mensongère et irresponsable. 

Les Migennois ont pu voir la transformation de leur Ville. 

Il est extrêmement regrettable que Messieurs Meyroune et Prévost aient mis toute leur énergie à « faire peur » aux gens en les trompant, notamment sur cette situation financière de notre très belle Ville . 

                                                                                  

 

Roland Chaussy. 

VERS DES LENDEMAINS INCERTAINS…….. 13 mars, 2008

Posté par avenir dans : Informations , 2 commentaires

Beaucoup de MIGENNOISES et de MIGENNOIS se sont réveillés ce lundi matin avec un goût un peu particulier dans la bouche , après une soirée électorale dont les résultats sont ce qu ils sont……il y a des jours comme cela,  bons pour certains et moins bons pour d’ autres.

Une nouvelle équipe va prendre ses fonctions. Un nouveau maire va être élu. On attend de voir quelles seront les différentes fonctions et attributions octroyées en tant qu’adjoints et responsabilités diverses aux postes clés de la ville ainsi que dans les diverses commissions, mais aussi associations dont la ville est la partenaire.

Souhaitons leur bon courage, mais ne nous y trompons pas. Nous resterons très vigilants à toutes les actions et décisions, pour que la belle fleur  qu’est devenu MIGENNES, VOTRE VILLE  depuis sept ans,   n’en perde pas un à un tous ses pétales, au fil des six années à venir.

Fabrice  MALLINGER 

Conseiller municipal

                                          

7 mars, 2008

Posté par avenir dans : Informations , ajouter un commentaire

tractcommercessces1.jpgtractcommercessces2.jpg

 

 

 

 

 

Posté par avenir dans : Informations , ajouter un commentaire

tractpourlesjeunes.jpgtractpourlesfamilles.jpg

Le tandem Meyroune-Prévost jette encore une fois son venin, dans Le tract distribué hier…

Posté par avenir dans : Informations , ajouter un commentaire

1) Concernant leur projet de débat sur la radio locale avec Le 1er Adjoint : 

C. Prévost voulait-IL relever Les »défis » que F. Meyroune n’a pas saisis dans Le passé et lors du débat organisé par France Bleu Auxerre et l’Yonne Républicaine, récemment ? 

Hélas pour lui, et pour eux, mais Le  »montage » de cette « opération » NE pouvait que faire long feu ! 

A l’unanimité, les 29 candidats de notre liste: « Migennois(es), Poursuivons le Renouveau ! » ont décidé que seules les têtes de liste,  Maires potentiels, avaient à s’exprimer au nom de ses collègues… 

  

2) Sur la qualité de Notre document « Bilan-Programme »: 

Le nombre particulièrement important des réalisations faites de 2001 à 2008, celui Des engagements à poursuivre  et l’ensemble Des projets concrets qui ont été réfléchis pour pouvoir être réalisés dans les 6 ans à venir, ne pouvait être présenté en moins de 12 pages. 

Pour en faciliter la lecture, nous avons agrémenté le tout de photos en couleurs…pour une présentation digne de notre époque ! 

  

3) Les formations communistes et cégètistes très anciennes Des Meyroune et Prévost les amènent à imaginer Des financements occultes partout,…sauf chez eux, bien sûr !!! 

NON, Messieurs, Le coût de nos documents distribués pendant toute la campagne est naturellement supporté par les Candidats eux-mêmes et leurs sympathisants, que nous remercions très chaleureusement. 

Insinuez dans un dernier tract qu’il pourrait y avoir d’autres sources est une insulte à Notre égard, une de plus !!! 

  

4) Enfin, parler de « folie des grandeurs » à tous moments et à propos de tout ce que nous avons 

réalisé en 7 ans seulement, doit, finalement être le signe inavoué de la reconnaissance à postériori 

qu’il a été fait extrêmement peu pendant les 24 ans à direction communiste qui ont précédé … 

Alors,OUI, par comparaison, nous avons tous été un peu fou de consacrer autant de temps, autant de réunions, autant d’obstination à faire aboutir ce que les Migennois ne peuvent qu’apprécier aujourd’hui pour l’emploi, l’habitat, le vivre bien et tout le reste… 

Et cette folie là, Mesdames et Messieurs, nous en sommes fiers… et même, nous voulons continuer pour 

                    POURSUIVRE  LE  RENOUVEAU !   

Mais où est son programme ? 3 mars, 2008

Posté par avenir dans : Informations , 2 commentaires

De la même façon qu’il l’a fait lors du débat organisé par l’Yonne républicaine et France Bleu Auxerre le 5 février dernier, Mr Meyroune manie à n’en plus finir les propos politiques et la critique sans jamais avancer quelques idées que ce soit sur son programme.

L’élection municipale traduit dans les urnes les réalisations du mandat de la liste sortante et  les projets à venir. Les électeurs traduisent leurs satisfactions ou au contraire leurs oppositions aux programmes présentés.

Ceci a valu à Mr Meyroune d’être battu lors des élections de 2001 puisque les électeurs ont estimé qu’il n’y avait pas de résultat probant dans la gestion de la commune pendant le mandat de celui-ci. Voici ce que nous avons maintes fois entendu de la bouche des Migennois à l’issue des élections de 2001.

Je souhaite préciser à Mr Meyroune que déjà en 2001, lors de la constitution de ma liste, j’avais privilégié les paramètres que sont : les compétences, la connaissance de la ville, les qualités humaines, la disponibilité. Je ne l’ai pas appelé liste UMP, comme je ne le fais pas pour la liste que je conduis pour les échéances électorales 2008, notre liste est constituée de femmes et d’hommes qui souhaitent développer notre ville et c’est là l’ESSENTIEL .

Je ne cache pas bien sûr mon appartenance à un parti, tout le monde sait que j’appartiens à la majorité départementale, une équipe qui travaille. Tout le monde sait que je suis suppléant du député Jean-Marie Rolland, un homme de terrain, un homme de qualité qui sait ce que travailler pour la circonscription veut dire. Preuve en est, il a été réélu aux dernières législatives.

J’ai toujours gardé à l’esprit qu’il y avait beaucoup à faire dans notre ville de Migennes, une ville que je connais bien, une ville où j’ai vécu ma jeunesse, une ville dont j’ai mesuré toutes les forces mais aussi toutes les faiblesses. Une ville que je souhaite voir progresser pour le bien vivre et le bien être de ses habitants.

Mon équipe a fait du bon travail, et il y en avait. Il a fallu colmater dans les premier temps les défaillances, rattraper le retard, l’immobilisme de l’équipe précédente et ce n’est pas peu dire !

Notre société et ses mutations avancent à une vitesse qui ne nous permet pas de faire du sur place. Bien sûr, cela demande des adaptations à tout moment sur tous les sujets, avec les méthodes, les obligations et les règles dictées par l’administration d’une façon générale.

Alors Mr Meyroune, lorsque vous avancez qu’aucun emploi n’a été créé au parc d’activité, je serais tenté de vous dire, connaissez vous réellement la longueur des démarches administratives que demande ce type de projet ou bien une nouvelle foi êtes vous de mauvaise foi ou frappé d’amnésie ?

Oui l’aménagement du PACB est terminé. Oui les entreprises sont désormais en mesure de venir s’implanter, Oui tout le nécessaire a été fait pour rendre Migennes attractive. Oui les investisseurs et les entreprises se présentent, Oui des projets sont engagés avec eux et mûrissent, Oui ces entreprises seront amenées à embaucher….

Ne vous en déplaise, Monsieur !

François BOUCHER

Maire de Migennes.

INFORMATION SUR LES COUTS DES LOYERS DES FUTURS LOGEMENTS 2 mars, 2008

Posté par avenir dans : Informations , 2 commentaires

Suite aux informations erronées que font circuler nos opposants quant aux loyers des futurs logements, je tiens à porter à la connaissance de tous les migennois la réalité de la situation, par la réponse ci-après, également adressée au rédacteur de l’article paru sur leur blog.

Je rappelle également que tous les chiffres avancés sont tenus à la disposition de toute personne qui voudrait en faire la vérification :

« Dominique BLACHIER,

Je suis surpris de voir apparaître sur le blog de votre liste un compte rendu d’un point évoqué sur le logement, par mes soins lors d’une réunion publique de ma liste à la salle Lafayette, alors que vous n’y étiez pas présent !!!!!!!!! 

Je suis d’autant plus étonné, que votre beau-père, ancien maire-adjoint à l’urbanisme dans le précédent mandat de Monsieur Meyroune, ne nous ait laissé aucun projet de construction de pavillons souhaité par la population.

Il a fallu en effet, bâtir les projets de toute pièce, avec les bailleurs sociaux. Je rappelle au passage que votre beau-père a voté avec nous ces projets.

Ces projets vont permettre à notre population, comme elle le souhaite, d’avoir des logements dignes.

Je rappelle que M. Meyroune s’agite dans tous les sens actuellement, et notamment sur le sujet précis du logement. On s’en étonne, puisque durant son mandat, il a été très « CALME » sur ce sujet pourtant préoccupant. S’il avait initié les projets, les logements auraient été construits sous notre mandat et mon équipe municipale ne s’y serait pas opposée puisque cela correspond, je le répète, à une attente de la population migennoise.

Je rappelle quel est le contenu du projet que nous avons initié, proposé, voté depuis 2001 : 

Il s’agit de  300 logements individuels et collectifs qui vont être construits maintenant que l’ensemble du Projet de ville a été validé par l’Etat avec l’ANRU.

Sur la ville haute les 25 logements en cours de construction par Brennus habitat auront un loyer pour un T3 de 69 m2 avec garage, jardin de 378 euros PLAI

loyer pour un T4 de 84 m2 avec garage, jardin de 440 euros PLAI

loyer pour un T3 de 79 m2 avec garage, jardin de 463 euros PLUS

Je reste bien sûr à votre disposition pour vous présenter ces tableaux,

Merci cher monsieur, à l’avenir, d’éviter de colporter des informations déformées ! de faire de l’intox !

Car vous connaissez parfaitement la vérité  et la teneur des dossiers que nous avons menés durant ce mandat qui s’achève !  L’équipe municipale actuelle n’a jamais rien caché, et vous le savez ! » 

François BOUCHER

1234

Pastotroc |
Adoptions ~ Chat(on)s |
Copropriete du Bois des val... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | HISTOIRE, PATRIMOINE et T...
| le club des loisirs de ROCB...
| PEEP du Trièves