navigation

INSERTION DES JEUNES par une école de la 2ème chance. « E2C » 24 novembre, 2007

Posté par avenir dans : Economie,Soutien aux générations , ajouter un commentaire

  

Le projet de création d’une Ecole de la 2ème chance de l’Yonne, portée par la Ville de Migennes a donné lieu à la création en mai 2007 d’une

« Association de préfiguration de l’Ecole de la 2ème Chance de l’Yonne »

Les membres de cette association sont

-         la Ville de Migennes (3 représentants)

-         la C.C.A.M (3 représentants)

-         le Conseil général de l’Yonne (3 représentants titulaires, 3 suppléants)

-         la Maison de l’Entreprise. (2 représentants)

Les partenaires pour élaborer le projet sont 

Le CFA de Châlons-en-Champagne (M. Alexandre SCHAJER), Président national des « E2C »

la Mission locale du Jovinien et du Migennois

Bernard Krief Consulting (M. Christian-Louis POIRIER), qui a l’expérience de l’E2C de Cosne sur Loire dans la Nièvre.

Pourquoi une école de la deuxième chance ? 

En France mais aussi ailleurs en Europe, les jeunes sont particulièrement touchés par le chômage. Le taux d’emploi pour les populations de 18 à 25 ans est parmi le plus bas d’Europe. Ces jeunes vivent une contradiction majeure : le décalage entre le dynamisme économique des agglomérations actives en création d’emplois et la difficulté pour les jeunes sans diplôme d’accéder aux emplois proposés, faute de posséder les savoirs et les compétences sociales et/ou professionnelles nécessaires.

Le combat pour l’emploi des jeunes ne peut pas se cantonner à sa relation avec le niveau du chômage, il doit également prendre en compte la problématique d’intégration des publics en voie d’exclusion. A ces jeunes sans projet professionnel et sans qualification, l’Ecole de la 2ème chance propose de s’engager dans un projet de réussite. Les conditions de réussite du projet reposent sur des principes forts :Ces jeunes doivent être volontaires et devenir acteurs de leur insertion.

L’école de la 2ème chance accueille les jeunes tels qu’ils sont, sans autre critère que leur motivation. Elle s’appuie sur leurs qualités et compétences pour les révéler et dégager, en développant une pédagogie basée sur l’individualisation et la dynamique collective, des pistes de réussites personnelles.

Enfin le rôle et l’implication des entreprises dans le projet des Ecoles de la 2ème chance et dans le parcours des jeunes sont déterminants.

Un calendrier prévisionnel a été mis en place pour la création de l’E2C.

Nous sommes actuellement à l’étape de la finalisation du projet de faisabilité destiné à obtenir l’aval des financeurs potentiels du projet et en particulier l’aval du Conseil Régional pour l’inscription de ce dispositif dans les prévisions budgétaires 2008.

 Francois BOUCHER

CONSTRUCTION DE LA NOUVELLE MAISON DE RETRAITE 21 novembre, 2007

Posté par avenir dans : Soutien aux générations , ajouter un commentaire

  

Une réunion de présentation de l’EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) a réuni les élus Migennois ainsi que notre député, Président de la 4ème Commission au Conseil général, qui s’occupe de la solidarité départementale.

  

La construction est prévue à la sortie de l’agglomération migennoise (angle de la rue de la Fraternité et de la voie de contournement de la ville) sur un terrain de près de 1,4 hectares. Les bâtiments seront d’une superficie totale de 7 000 m2.

  

La nouvelle maison de retraite aura une capacité d’accueil de 85 lits et places, dont

-         60 lits pour hébergement traditionnel,

-         2 unités de 10 lits spécialisés dans la prise en charge de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer

-         5 lits supplémentaires pour l’accueil de jour et l’hébergement temporaire.

  

L’établissement continuera d’accueillir le Service de soins infirmiers à domicile (SSIAD) dans des locaux mieux adaptés.

  

L’ensemble aura l’apparence « d’un véritable village ».

photomaisonderetraitesuitearticlefrancois.jpg 

Le côté paysagé n’est pas oublié avec la présence de jardins ainsi qu’une place centrale.  

Espaces de soins, salons, salles d’accueil, cuisine seront également aménagés pour « le bien vivre » des personnes âgées.

  

Divers matériaux seront utilisés dont des plaquettes de terre cuite et d’enduit. La production d’eau chaude sera assurée par gaz et complément solaire fixé au sol.

  

Les consultations des entreprises seront lancées à la fin du mois de Novembre 2007.

 Le lancement des travaux est prévu en mars 2008.

  

 

photo2maisonderetraitesuitearticlefrancois.jpg 

 

Cette opération d’un coût total de 9, 4 millions d’euros pour les travaux proprement dits, est largement subventionnée par :-         le Département pour 2, 5 millions d’euros -         la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie financera à hauteur de 1, 2 millions d’euros 

-         emprunts, prêts ainsi que ressources propres de l’établissement obtenues suite à la vente de l’ancien bâtiment couvriront la partie non subventionnée.

François BOUCHER

Qui s’en souvient ? 26 septembre, 2007

Posté par avenir dans : Soutien aux générations , ajouter un commentaire

En 2001, le Secours Populaire était installé dans les caves humides de la Villa Chantoiseau et les Restos du coeur « se débrouillaient » dans des locaux trop étroits, ce qui freinait beaucoup leurs actions.

En 2003, répondant à notre demande, Monsieur Noireau, Directeur du Centre Leclerc, a mis gracieusement à  notre disposition, ses anciens locaux devenus vacants dans lesquels La municipalité a fait les travaux lourds indispensables pour les rendre à nouveau utilisables.

Puis les bénévoles de chacune de ces associations ont mis leurs touches personnelles pour réaliser les travaux secondaires et agrémenter au mieux leurs espaces respectifs.

Ainsi, ces deux associations caritatives peuvent donner leur pleine mesure pour accueillir dignement les personnes en difficultés du Migennois.

Marie-Claude Boizot

Le R.A.M. vous connaissez ?

Posté par avenir dans : Soutien aux générations , ajouter un commentaire

 

Aujourd’hui, beaucoup de femmes travaillent, souvent par nécéssité économique ou parce qu’elles sont seules. Elles doivent donc trouver des solutions de garde pour leurs enfants.

C’est pourquoi, en 2004, la municipalité a crée un relais Assistantes Maternelles (R.A.M)

Cette structure permet d’accompagner les familles dans leur recherche d’une solution d’accueil pour leurs enfants. Elle peut également leur apporter une aide administrative (feuille de paye, contrat de travail, etc…)

Elle contribue aussi à créer des liens avec et entre les assistantes maternelles qui ne font pas un travail facile et qui sont souvent isolées. L’expérience des unes pouvant enrichir celle des autres.

Bel exemple d’appui et de solidarité envers les familles!

Marie-Claude Boizot

Pastotroc |
Adoptions ~ Chat(on)s |
Copropriete du Bois des val... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | HISTOIRE, PATRIMOINE et T...
| le club des loisirs de ROCB...
| PEEP du Trièves